Programme > Déroulé des journées

Mardi 18 septembre

8h30 – Accueil à l'Université d'Avignon et des Pays du Vaucluse

9h00 - 9h30 – Ouverture des 8es Journées Médici

  • Didier Josselin, directeur de l'UMR ESPACE, Avignon
  • Catherine Clerc, responsable de la Plateforme réseaux de la Mission pour les Initiatives Transverses et Interdisciplinaires (MITI - CNRS)
  • Comité d'organisation des 8es Journées

9h30 - 12h00 – Communications : « Les outils d'édition structurée. Mise en contexte »

  • Constance de Quatrebarbes - Présentation de Markdown. Un langage de balisage simplifié pour l'édition scientifique
  • Iliyana Kuzmova - ARPHA Publishing Platform and other innovations in Pensoft's editorial workflows and practices
  • Dominique Roux - Métopes et l’interconnexion avec OJS et Markdown

Pause

  • Alec Smecher - The open source softwares of the Public Knowledge Project: OJS & OMP
  • Marcello Vitali-Rosati et Nicolas Sauret - Stylo : un éditeur de texte pour les sciences humaines et sociales
  • Temps d'échanges avec tchat possible avec l’équipe de Stylo

12h30 - 14h – Buffet

14h00 - 14h20 – Communications : « Les outils d'édition structurée » (suite)

  • Thierry Bouche - La chaîne d'édition LaTeX du Centre Mersenne

14h20 - 15h30 – Retours d'expériences

  • Thomas Blieck + collaboratrice (en visio) - Le portail de revues scientifiques sous OJS de l’université de Bordeaux
  • Renaud Lebrun - MorphoMuseuM : un journal scientifique pour la publication de spécimens virtuels
  • Temps d'échanges

Pause

16h00 - 17h30 – Éclairages/Prospectives : « Vers l’édition scientifique 4.0 ? »

L’ambition de la table ronde est de tenter des éclairages sur les perspectives de l'édition scientifique dans un monde numérique et de transformation des usages. Après plusieurs présentations d'outils pour l'édition structurée notre souhait est de mettre en perspective ces outils avec les nouveaux usages et le bouleversement qu'engendre cette transformation (par exemple la notion d'auteur est réinterrogée). Les intervenants partageront leur propre perception de ces changements en apportant, grâce à leurs expériences, une dimension "prospective" à ces questions d'édition du futur.

  • Pierre Carl Langlais - Données ouvertes, citations ouvertes, évaluation ouverte : les nouveaux modèles de l'édition scientifique en libre accès
  • Nicolas Turenne - Présentation d'Episciences et retour sur son expérience en tant qu'éditeur de ce nouveau type de revues (avantages/inconvénients) et évolution vers des epidata ?
  • Nicolas Delaforge - Re-Source, des outils sémantiques pour la structuration et la valorisation des données scientifiques
  • Temps d'échanges

17h30 - 18h15 - Présentation et discussion autour des posters

Suivi d'un moment de convivialité à l’extérieur

______________________________________________________________________

Mercredi 19 septembre

8h30 – Accueil

9h00 - 12h00 – Ateliers de formation (session 1)

12h30 – Buffet

14h00 ‐ 17h00 – Ateliers de formation (session 2)

17h15 – BarCamp - Moment de convivialité et d’innovation participative

19h30 Départ de l'université pour le dîner

______________________________________________________________________

Jeudi 20 septembre

8h30 – Accueil

9h00 - 12h00 – Table ronde : « L'archivage de l'édition scientifique publique »

L’édition scientifique, lorsqu’elle provient d’un établissement public, entre dans le cadre légal des archives publiques. Les situations peuvent néanmoins être très diverses, puisque les revues et les structures sont très diverses dans leurs sujets, leurs statuts, leur fonctionnement ou encore leur financement : partenariat avec un éditeur privé, association, laboratoire, etc. Ainsi, la question de l’archivage peut paraître plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord.

  • Quelles sont les spécificités de l’archivage de l’activité éditoriale ? Que doit-on archiver (différentes versions des textes, comptes rendus des comités de rédaction, échanges avec les auteurs, contrats, courriels, etc.) et comment (en interne, par un prestataire, avec quelles solutions techniques) ? Papier ou fichier, faut-il choisir ?
  • En définitive, la question de l’archivage de l’activité éditoriale est celle de la conservation du travail intellectuel engagé dans la fabrication d’une revue ou d’un ouvrage. Elle entre en ce sens dans le cadre plus large de l’archivage de la science et rejoint la question des données de la recherche

Participant·e·s

12h30 - 14h – Buffet

14h - 16h – Session Groupes de travail et Groupes d'intérêt

Ouvert à tou·te·s : présentation/bilan des actions, échanges pour accueillir de nouvelles pistes de réflexion et perspectives pour 2019.

16h00 - Fin des 8es Journées Médici 2018

Personnes connectées : 1